siccità

Techniques d’irrigation pour lutter contre la sécheresse

En 2019, les conditions de sécheresse ont augmenté dans toute l’Europe avec des problèmes croissants dans la gestion des ressources d’irrigation. L’irrigation goutte-à-goutte nous permet d’optimiser l’utilisation et donc de réduire l’impact sur les ressources en eau et en énergie disponibles. Dans l’article ci-dessous, nous découvrons comment.

Les conséquences du changement climatique sur nos cultures

Le changement climatique et le manque d’infrastructures adéquates affectent de plus en plus la disponibilité de l’eau sur nos territoires et conduisent à une large propagation de la sécheresse, en particulier en été. En Europe, selon le rapport 2019 de l’Observatoire européen de la sécheresse JCR, European Drought Observatory (Edo), plusieurs régions du nord-est à l’ouest se sont retrouvées en situation de sécheresse, notamment la Lituanie, le centre de la Pologne, la République tchèque, l’Allemagne, le centre de la France et et l’Espagne centrale.

En Espagne, l’année hydrologique 2018-2019 s’avère être la 4e année la plus sèche du 21e siècle, avec des réservoirs artificiels au minimum. L’agriculture souffre de la sécheresse. En effet, en 2017, 70% de la récolte a été perdue en raison du manque de pluie et les mesures prises pour économiser l’eau ne sont pas encore particulièrement ressenties par la population.

Les projections climatiques réalisées à l’aide de modèles spécifiques montrent qu’à l’avenir, une augmentation de la température et une diminution des précipitations sont prévues dans cette zone.

Les périodes prolongées pendant lesquelles il y a peu ou pas de pluie et où le sol s’assèche ainsi que les rivières, les aquifères et les lacs créent une pénurie d’eau ; le phénomène de sécheresse endommage tellement le sol qu’il se fissure. Un manque d’eau prolongé et un assèchement consécutif du sol sont principalement dus à un manque de précipitations, mais aussi à une mauvaise utilisation des sources d’eau disponibles ou en notre possession.

De plus, un manque de ressources en eau au début du processus conduit aussi inévitablement à une réduction des besoins d’irrigation et nécessairement à une réduction de l’eau utilisable sur nos cultures. Comment optimiser l’utilisation de l’eau sur vos cultures ?

L’irrigation goutte-à-goutte, une technique d’irrigation pour lutter contre la sécheresse

Pour résoudre les problèmes de sécheresse et de disponibilité de l’eau, un large éventail de technologies a été conçu pour les différents besoins des cultures et des sols. Il y a par exemple différents systèmes d’irrigation dont le goutte-à-goutte, l’un des plus utilisés par les exploitations agricoles.

Le système d’irrigation localisé, est le plus efficace par rapport aux autres méthodes d’irrigation car il permet une économie considérable d’eau et de toute main-d’œuvre utilisée pour les opérations d’irrigation. En effet, l’eau est délivrée avec précision et à proximité des racines des plantes.

Les avantages peuvent être décrits comme suit :

Facilité d’installation: aucune excavation ni aucun autre travail n’est requis pour l’installation qui impliquerait une main-d’œuvre et des coûts supplémentaires;

Efficacité del’eau: utilisation d’une quantité limitée d’eau répartie efficacement sur l’ensemble de la culture;

Rendement maximale des cultures: une distribution localisée nous permet de profiter au maximum de nos plantes;

Rentabilité: En utilisant efficacement l’eau disponible et en limitant le travail manuel les coûts de gestion sont considérablement réduits;

Durabilité environnementale: la réduction de la consommation se traduit, avec la possibilité de recycler le matériau après utilisation, un choix durable pour l’environnement.

Eau et irrigation goutte à goutte, optimisation de toutes les cultures ?

Les processus de croissance varient d’une plante à l’autre, d’un sol à l’autre et on peut choisir différents types de systèmes d’irrigation ; l’irrigation goutte à goutte nous permet d’avoir une grande polyvalence et surtout elle nous permet d’optimiser l’utilisation des ressources en eau à notre disposition en réduisant les inefficacités et les gaspillages.

En fonction du sol et de la disposition de nos plantes (découvrez quel DRIPTAPE est nécessaire à votre culture), nous pouvons choisir un espacement différent et donc une capacité de tuyau différente. De nombreuses cultures telles que les tomates, le maïs et même le riz se convertissent à 100% à l’irrigation goutte à goutte, qui est proposée comme la technique la plus équilibrée pour la gestion des variables dans le champ, ainsi que pour satisfaire la nutrition (fertirrigation) et les différents besoins de la culture.

Nos cultures, et le marché agroalimentaire, représentent la force motrice de l’économie italienne – sans surprise, ils représentent le secteur primaire – et pour cette raison ils méritent l’utilisation des meilleurs instruments qui augmentent la productivité et réduisent les déchets, en particulier dans des conditions critiques comme la sécheresse, qui peuvent affaiblir le système et créer des déséquilibres.

En conclusion, en présence de pénuries d’eau et de changements climatiques qui ont un impact négatif sur nos cultures, avec un système d’irrigation goutte à goutte, vous pouvez avoir une réduction des besoins en eau d’environ 70%, réduisant ainsi le déchets et évitant la stagnation et les diverses dispersions, augmentant également le résultat productif de la culture, évitant ainsi les conditions critiques.

La gamme Valducci offre des produits spécifiques pour l’irrigation goutte à goutte

Il tuo carrello
0